Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'ange eole.over-blog.com
  • : partir en famille sur un bateau
  • Contact

Archives

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:52

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour,tout le monde et personne !

Depuis que je suis repassé en Bretagne je me suis rendu compte que je n'avais pas vraiment présenté

 le " domaine du bateau" ici.et qui est l'environnement de vie.

Une pensée particilière pour l'équipe AD d'auray avec ce  petit " reportage" photos de la grande variété de bateau mono ou multi coques

.Greg remarquera les ridoirs de malades sur un cata,lolo apprécirait avoir l'occas de monter sur un tableau arrière

3 HB de 350 CH, tandis que mon ludo remarquera les cigarretes avec 2 ou 3 Z DRIVE avec des hélices taillées compète  (j'ais pas reussi a toper une photo avec les 3 ) !

Les autres feront juste les curieux,grosso modo y'a pas mal de ses bateaux qu'on retrouve en méditerrennée l'été ,mais il faut reconnaître qu'ici ça envoi du lourd ..Dommage qu'on ne se rende pas bien compte des proportions.

Ca fait 3 semaines que je veux posté ces photos mais les yacht s'enchainent quasi quotidiennement ,il a fallu dire stop et vous montrer!! 

Je vais donc balancer pas mal de photos ,certaines avec des cht'ites anotatiops, pas de grand monologue cette fois ci.

 

Mon retour en BZH à vraiment été ressourçant ,ça à fait vraiment de bien de revoir toutes ses bonnes bouilles et ma fille . Merci a ceux qui se sont bougés pour qu'on se capte sur ses 3 petites semaines.

Pour la petite histoire,salon nautique de Paris raté: bloquage de dos la veille du départ et rétablissement long sur fond de ciatique persistante mais je suis revenu ici pleins de bonnes "vibs" et remonter a bloc.

Angélique n'étant plus là  pour m'épauler dans mon orthographe,excusez pour les fautes.... 

Pour info un article comme celui là avec pas mal de photos me prend peut être 5 ou 6 HRla mise en page sur overblog est calamiteuse,je ne le conseil d'ailleurs pas !

Merci a tous , a plus dans l'bus, et bon visionnage.   

 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6579    

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6586

   LA NOUVELLE MASCOTTE QUI N A PAS ENCORE DE NOM

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6576

Remise a l'eau de mon annexe dont je cherche le dernier trous depuis environ 3 mois et qui a même de l'eau a l'intérieur des boudins rentée  à l'intérieur pendant sa longue phase baignoire ( peut etre 4 ou 5 litres ) .

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6585

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6583

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6587

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6594

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6596

Une bonne partie de la flotte de la dernière JACQUES VABRE est en stand by ici en attente d'un cargo:un peut de taff pour les préparer dont le dématage.

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6597

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6598

 REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6600-copie-1

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6599

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6601

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6603

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6606

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6606

REGARD--TECHNIQUE--bateaux-6606-copie-1.JPG 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6608

L'ANGE EOL se retrouve au milieu du " pôle "compétiton .

 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6610

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6613

 

  REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6611-copie-1

 

 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6614

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6615

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6619

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6621

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6623

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6626

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6630

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6631

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6633

 

 

 

 

 

 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6634

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6636

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6642

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6643

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6646

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6648

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6649

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6650

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6651

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6652

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6653

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6656

 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6657

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6659

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6661

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6662

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6664

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6670-copie-1

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6671

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6672

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6673

 

 

 

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6675

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6676

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6679

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6681

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6684

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6687

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6688

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6690

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6695

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6698

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6699

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6703

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6705

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6706

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6708

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6711

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6712

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6715

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6717

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6720

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6787

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6788

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6790

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6791

REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6796

 

  REGARD--TECHNIQUE--bateaux 6751

 

  REGARD--TECHNIQUE--bateaux-6762---Copie.JPG

                              A TCHAO.........

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 18:28

 

Bonjour a tous,

Malgré que je pense souvent à alimenter le blog,il faut bien reconnaître que c’est un peu fastidieux quand on a pas de connexion ….enfin  me revoilà pour continuer à faire partager l’aventure aux quelques lecteurs assidus depuis déjà un an !

Bien évidement plein de choses à  raconter, on va essayer de condenser pour faire ressortir le plus intéressant, je pense aussi à certains d’entre vous qui ne connaissent pas le milieu du nautisme. Je vais donc commencer par vous montrer quelques photos des bateaux de la boîte de location dans laquelle j’ai travaillé de juillet à septembre.

 guadeloupe 05 2011 136       guadeloupe 05 2011 145

 

guadeloupe 05 2011 147      guadeloupe 05 2011 148

 

 

guadeloupe 05 2011 151    guadeloupe 05 2011 153

 

J’aurais appris beaucoup de choses puisque ce n’est pas en Bretagne qu’on a souvent l’occasion de travailler sur des catamarans .

La gamme des CATANA est encore plus intéressante  parce que plus équipée, se sont de véritables maisons sur l’eau : clim dans toutes les cabines digne d’une chambre, déssalinisateur, eau chaude, frigo et même congélo, broyeur de chiotte électrique, groupe électrogène, et pas mal d’assistance électrique sur les manœuvres de voiles.

Tout ce confort engendre inévitablement beaucoup de consommateurs et donc de source de panne,tout étant doublé.

Après deux petits mois mon chef a pris ses congés au mois d’aout et je me suis retrouvé seul sur la base à jouer le rôle de chef de base et de technicien . Encore un défi à relever et qui m’aura beaucoup appris.

guadeloupe 05 2011 153     guadeloupe 05 2011 154

guadeloupe 05 2011 168-copie-1  guadeloupe 05 2011 169

 

 

guadeloupe 05 2011 158   guadeloupe 05 2011 159

            L'ATELIER!!!!

 

 

Pour ma dernière semaine mon grand chef de Martinique m’a confié une mission un peu particulière : aller faire une inspection technique sur une flotte de catamarans sur les îles de UNION et ST VINCENT dans l’archipel des GRENADINES ( Sud Antilles) et de faire un rapport d’état complet des bateaux ( méca ; accastillage, électronique.. . Encore une nouvelle mission que j’aurais pris beaucoup de plaisir à remplir et qui m’aura une fois de plus été très instructive . J’aurais été reçu en VRP ( pas vraiment habitué) dans de grand hôtel (avec concours de miss) accueil à l’aéroport , taxi et résa des différents vols inter-îles (7 en tout !).

ARISTOLE (68)   ARISTOLE (67)

point-a-pitre 6072   point-a-pitre 6073

point-a-pitre 6080

      Les pilots laissent la porte ouverte,a 1m de la cabine!

SAM_0708.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du côté de L’ANGE EOL ,il attend patiemment la fin de la période cyclonique à son mouillage et s’alourdit de plusieurs centimètres de coquillages. Le mois de septembre aura été  relativement calme, seul quelques dépressions tropicales avec les violents  grains qui les accompagnent seront à retenir,  les Alizés commencent à se rétablir gentiment, l’humidité devient moins pesante et les températures deviennent plus supportables ( quand même 28 à 30° la nuit sans un souffle d’air !).

guadeloupe-05-2011-163-copie-1.jpg

 

guadeloupe 05 2011 045   guadeloupe 05 2011 131

point-a-pitre 5893   point-a-pitre 5944

point-a-pitre 5914   point-a-pitre 5926

 

point-a-pitre 5938   point-a-pitre 5943

                                           Les dernières balades avant le départ pour la métropole

 

Quelques aménagements sur L’ANGE EOL ont été effectués, la couchette cercueil d’Ohana a été réaménagée en bureau ( un vrai deuil) avec quelques étagéres et une imprimante qui je l’espère, crachera quelques factures pour NAUTI GWAD,la caisse à outils a repris sa place de choix et une nouvelle annexe toute neuve a été mise en service.

point-a-pitre 5891   point-a-pitre 5960

                                                                                                                                          LA NOUNOU!

guadeloupe 05 2011 107    point-a-pitre 5965

 

 

De mon côté je suis en pleine démarche pour me lancer à mon compte dans l’entretien nautique et le délire pôle emploi, chambre des métiers est épuisant de lenteur…

Certaines journées sont longues et la solitude est pesante . Je pense beaucoup a Ohana qui a l’air bien entourée et qui change toujours aussi vite. Tout seul et sans réelle occupation on a le temps de cogiter et de remettre en question pas mal de choses. Les choix qu'on a fait.....

point-a-pitre 5975    point-a-pitre 5984

 

 

La seule vraie satisfaction est de se sentir libre de tous engagements, professionnel, "locatif " et malgré moi familial. Ce sentiment fort vaut bien des sacrifices , se paie cher mais je l’assume tant bien que mal.

Vivre au jour le jour, avoir tant de chose à découvrir, je ne connais rien des Antilles, et cette soif de nouveautés me donne l’énergie nécessaire pour continuer. Angélique et Ohana ont l’air d’être bien en Bretagne, personnellement je me donne jusqu’ au mois d’avril pour décider si je fais une transat retour, si le bateau sera mis en vente ici ou si ,inch-hala , on continue à pousser plus à l’Ouest…. ?

 

point-a-pitre 5906    point-a-pitre 5993

                                                                                                               Le grand départ des deux anges,

                                                                                                                      moments difficles.

 

Nous n’avions pas d’aprioris sur les Antilles puisque nous n’avons pas eu le temps d’y réfléchir mais il faut reconnaître que nos premières impressions n’étaient pas très bonnes, au fil du temps  je commence à rencontrer des gens qui sont là depuis un certain temps et qui me font changer de regard. La GUADELOUPE a bien des attraits,ne serait ce que par son relief, sa faune et les activités ne manquent pas pour qui sait prendre le temps.

point-a-pitre 6397   point-a-pitre 6406

                                LA SOUFRIERE, POINT CULMINANT DES ANTILLES A 1450M

point-a-pitre-6401.JPG      point-a-pitre-6408.JPG

  point-a-pitre-6403.JPG

 

 

J’aurais aussi eu l’occasion de faire ma première nav en cata ; 58 pieds en alu de point a pitre (Guadeloupe) au marin ( Martinique). Annonce vue un jeudi soir a 20hr, départ le vendredi midi avec son propriétaire retraité qui le met en vente après s’être fait rattrapper par le fisc alors qu’un «  tour du monde » en famille était au programme.

point-a-pitre 6378  point-a-pitre 6389

 

Naviguation aveugle au  tout électronique, je me rends compte que nous sommes passés par la « bonne école » sur notre petit 31 pieds (pas d’anémometre, pas de traceur à poste, pas de vrai pilote..). Avec une météo tranquille mais établie ( 25 nds au près de nuit, environ 2 ,5 m de creux),un bon grain m’aura reveillé d’un sommeil profond vers 3 hr du matin suite à un « coup de fusil » : une écoute de génois qui casse sous une rafale a 35 NDS,les surfaces de toile et l’inertie d’un tel bateau sont  impressionnantes ( 20 tonnes à vide, 2 tonnes de flottes et autant de gazoil rendent ces engins particulièrement sollicités par mer formée. Les coques vrillent, le pont craque de partout à "seulement" 9 NDS, le bruit est omniprésent, les mouvements sont moins importants mais plus durs, plus secs. Le proprio lui-même aura été malade comme un chien. Border une écoute de génois devient vraiment physique, sans parler de hisser la grande voile de 100 M2 à la main.

En cas de gros coup de tabac je me sentirais bien plus en sécurité sur mon petit ANGE EOL , et les habitudes de bavigations que nous avons prises sont bien plus « saines » que sur ce type de canot sur-équipé où l’on ne regarde que ses écrans et qu’on perd tout sensations avec les éléments.

Superbe expérience, qui restera longtemps en mémoire. Quand on se fait rouler sur un monocoque ,on fantasme beaucoup sur les catamarans, je ne regrette pas notre choix, qui de toute façon, soyons réalistes, n’était pas à notre portée financière, on ne joue plus dans la même cour. Pour info,le proprio s’attend à perdre entre 120 et 140.000€ sur un an en revendant son unité a 470.000€ !!!!!!

guadeloupe 05 2011 059

               Y'EN A QUI TRANSAT SUR BIEN PLUS PETIT,ET MEME QUI PERDE LEUR SAFRAN APRES                        TROIS JOURS DE MER:RESULTAT 33 JRS!!

Voilà pour ces quelques news, je m’apprête à rentrer en BZH pour un mois pour voir ma fille qui me manque terriblement , ainsi que les amis qui me sont chers et que je n’ai pas vu depuis plus d’un an. J’en profiterai pour aller au salon nautique de Paris et prendre une bonne dose de pluie et de fraîcheur avant de retrouver la belle saison en Gwada.

guadeloupe 05 2011 143   guadeloupe 05 2011 156

Je serai joingnable sur mon numéro métro «  historique » 06.08.66.30.26 si la ligne n’a pas été coupée.

En Gwada je suis joignable sur le 06.90.17.49.02.

Rendez-vous en terre breizou dans 8 Jrs………..

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 13:04

 

Bonjour à tous!!

A l'issue de ce voyage qui m'a beaucoup apporté, je décide de me former pour un nouveau métier. Je vais devoir rentrer en métropole pour concrétiser le projet , et ce dès le mois prochain. Je vais centrer mon énergie dans le domaine du bien être en apprenant les techniques de massages de détente (style ayurvédique, californien, thai, massages pour les futures maman e les BB, rélexologie plantère...) dans le but de m'apporter et d'apporter aux autres une construction de son bien être;

Avant d'être indépendante, je vais travailler dans des stuctures telles spa, thalasso, centre de remise en forme, hôtellerie de luxe, clinique, centre médicaux et paramédicaux...

Connaissez-vous dans votre entourage des personnes qui travaillent déjà dans ce domaine? Je suis preneuse d e l'expérience des autres, de leur parcours...

Par ailleurs, il faut que je m'organise vis à vis de ma fille. Les mamies seront présentes et je leurs remercie infiniement. Je vais mettre pendant plusiseurs mois beaucoup d'énergie à ce projet et donc de bouger géographiquement. Je ne vais donc pas pourvoir m'engager pour un logement de suite. Je peux être hébergée chez la famille quand je suis en Bretagne, mais si certains ont une petite place pour quelques jours je suis preneuse, la coloc je connais, c'est encore ce que je fais ici, et je me ferai un plaisir de vous revoir.

 

Vous pouvez m'envoyer un mail : a.texier60@yahoo.fr ou au tél 06 96 93 41 09

A bientot  c'est sure!

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 03:47

Nous revoilà enfin!!!

 

DSCN3636.JPG    DSCN3643--1-.JPG

 

DSCN3618.JPG    DSCN3599.JPG

 

Bonsoir a tous,

  Nous vous donnons nos coordonnées pour pouvoir nous joindre pour ceux qui le souhaitent:

Rousseau Texier

Relais poste Marina

Immeuble Karukera Marine

BD  n°38

97110 POINT A PITRE

Nous avons perdu l'habitude d'écrire mais une lettre est bien plus agréable a recevoir qu'un mail, reprenons nos bonnes vieilles habitudes.

Angélique: 06.96.93.41.09

Olivier: 06.90.17.49.02  / Pro ( de préference) :06.90.11.81.68

NOUS POUVONS VOUS APPELER GRATUITEMENT SUR UN FIXE DE 19H A 22HR (heure local BZH) alors n'hesitez pas,nous n'avons pas beaucoup de news de BZH!!!

Pour rappel il y a 6hr de plus chez vous ,quand il est 13H ici ,il est 19 chez vous.

Nous allons donner moins de nouvelles sur le blog donc pour étre au courant des quelques news que nous posterons inscrivez vous a la newleeter sur la gauche en fin de page d'accueil, c'est le meilleur moyen de rester en contact en recevant un petit mail qui vous avertira qu'un nouvel article est paru.

 

CONTEXTE : Un dimanche soir, de retour sur L'ANGE EOL , en solo, je viens de laisser repartir mes deux anges dans leur maison pour une nouvelle semaine de taff, de crèche et de recherche de travail pour angélique !!!

Avec un petit rhum et une bonne clope je m'apprête à attaquer ma deuxième semaine de taff dans une boîte de location de bateau sur la marina du Bas du Fort à POINTE A PITRE. L'ANGE EOL est dans un endroit qui me plait bien ,en face de la capitainerie, juste a l'entrée de la marina qui forme un vaste port composé d'un lagon naturel ( allez voir des vues aériennes c'est assez particulier, je suis juste à la pointe de la presqu'ile ) sur une rangée de corps morts mis en place pour la dernière arrivée de la ROUTE DU RHUM. Bien amarré sur 4 bouées récentes L'ANGE EOL devrait bientôt étre paré pour passer la période cyclonique qui demarre officiellement mi-juillet pour se terminer vers la mi-octobre (le point culminant étant août et septembre). L'énorme station essence ne désemplie pas et largue c'est m3 pour des bateaux type « speed boat » avec des motorisations de tous genres ,3 X 300 CH sur des cigarettes de 10 M le cul complètement enfoncé mais qui doivent accrocher les 45 ou 50 Nds !!! Sono du même ordre....

 

Après ce long silence nous allons essayer de vous résumer les milles et une choses qui se sont passées depuis que nous sommes arrivés au Antilles. Effectivement beaucoup de choses évoluent et les lignes bougent toujours plus vite. Je crois qu'on peut dire aujourd'hui que pour nous surprendre il faudrait y aller fort quand on voit ce à quoi nous avons su et dû nous adapter depuis notre départ en septembre 2010 de BELLE ISLE.

Essayons d'y aller par étape. Nous arrivons à une nouvelle page de notre périple et un premier « Bilan » s'impose, le bateau n'allant plus naviguer! Nous attaquons un retour au rythme «  normal » même s'il est dans un contexte bien différent. 

DSCN3646--1-.JPG DSCN3647--1-.JPG  

Arrivé de transat début Avril en Martinique, nous mettons pied à terre au CARAIBES : terre de rêves et de carte postale, je découvre avec Louis, mon équipier, un énorme mouillage fantôme avec un port et une « zone technique » ….locale....  Ça bosse dans des conteneurs déclassés posés a même le sol sans élec ni eau. Ici tout est humide, la mangrove est omniprésente avec tout l'écosystème qu'elle génère, dont son inévitable multitude de bêbêtes volantes qui font des ravages sur ohana. Les premiers contacts seront de type :  «  pas locaux » et l'argent sent fort ici.....Les DOM ont des statuts et des réglementations bien différents de la Métropole, la défisc et les exonérations sont  »locales ».Le mauvais délire, c'est que la bouffe est aussi bien plus chère : de l'ordre de 30%. Pour info, EDF vend son électricitè prix coutant ( groupe électrogène!!!), 3 abonnés a l'eau sur 10 ne payent pas ses factures ,encore 3 sur 10 ont piraté le réseau, et les 3 derniers payent pour les autres....On est pas en Afrique mais on a le sentiment qu'a peu près tout peut s'acheter ! Voilà pour le topo.

Nous avons eu a fréquenter une certaine Guadeloupe, pas tout a fait celle du touriste de passage : CAF, Préfectures, garages auto, La Poste locale qui est toujours l'institution qu'elle était il y a déjà bien longtemps sur « l' hexagone  » ainsi qu'autres, ASSEDIC, ANPE et chambre des métiers. Le tout en bus et en marchant avec ohana qui attire une attention et des regards forcement attentifs ( exp : la douane avec ohana c'est vachement mieux...) Nous attaquerons sans trop savoir où ça allait nous mener, une « longue période de stress et de remise en cause permanente de tout et de rien : les lignes sont mouvantes , plus aucun repère, mis a part le bateau alors que nous n'en voulons justement plus.

Le rythme que la mer nous aura imposé et l'expérience que nous en tirons est inestimable. Humainement, Socialement, Techniquement. Tout sera un peu différent maintenant : un marquage au fer rouge en somme ! La principale motivation était de profiter de notre fille a un âge où chaque jours est différent. Même si Ohana n'aura pas de souvenirs de ce trip elle gardera inévitablement des « séquelles ». Elle est attentive, a l'écoute de l'environnement qui l'entoure et aura su s'adapter facilement a un contexte difficile : pour mémoire, elle a commencé a faire ses tous premiers pas début juin, au mois d'aout elle se retrouvait sur un bateau de quelques mètres carrés, qui bouge, avec plein de choses dangereuses a sa portée. Nous n'aurons eu aucun « incident «  majeur a déplorer a bord mis a part une descente en chute libre, la tête la première de l'escalier d'1m80 ! Pensez que chaque fois que vous montez dans votre voiture nous montons dans notre petite annexe de 2m avec son 3,3 CH et son demi litre d'essence ( parfois sous un bon clapo ou des 35Nds de vent: trempète obligatoire, avec depuis peu de beaux grains en prime !) .

ARRIVEE DE LA FAMILLE:

                                             guadeloupe-05-2011-011.jpg   

début juin sera pour nous l'occasion de respirer un grand bol d'air frais même si les démarches sont à leurs apogées. Pour la première fois depuis notre départ nous aurons l'occasion de reprendre de l'énergie, du soutien réel et non virtuel, via ces connexions internet toujours difficiles à trouver et à 5 € de l'heure. De plus nous nous sommes offerts une seule location de voiture durant nos nombreuses escales et ça change beaucoup de choses.... Nous découvrons donc, motorisés les inmanquables de la MARTINIQUE avec ses rhumeries,( 60% de la production consommée localement !!!! ), sa douloureuse histoire, sa culture...

15 Jrs passent et nous mettons le cap sur la GUADELOUPE sans faire escale à LA DOMINIQUE pour rejoindre mes parents pour les 15 autres jours. Nous ne pensions pas pouvoir connaître ces contrés d'aussitôt , pensant remplir au plus vite la caisse de bord au MARIN. Nous entamons notre deuxième île antillaises sous une météo remplie de violents grains pendant que vous êtes en pleine canicule.

La GUADELOUPE est bien plus impressionnante et riche de paysages grandioses. Il y a ici un des rares parcs NATIONAUX français avec une forêt primaire luxuriante formée de ses divers cascades d'eau quasi pure et un écosystème semblable à la jungle.

Les nouveaux grands parents ROUSSEAU s'imprègnent d'Ohana et profitent de vacances bien méritées. La retraite définitive de ma mère et Ohana apporterons un goût tout particulier à ce séjour. Comme à chaque fois ils ont su nous épauler et faire preuve d'une certaine patience à un moment où nous étions accaparés par notre future situation et pas toujours très agréable a vivre. Merci a eux d'avoir su profiter de leurs vacances en positivant à chaque instant.

 

LE TAFF :

guadeloupe-05-2011-087.jpg

 

 

De mon côté la recherche de boulot active sur la Martinique n'ayant débouché sur rien puisqu'arrivant juste en fin de saison, l'heure était plutôt au bilan et aux congés. Le fait de traîner un peu partout m'a permis de découvrir un certain nombre de boss et à plusieurs reprises on me proposait plutôt d'étre prestataire ! Le premier critère étant le sérieux et la rigueur : " évites les RDV clients au bar a 10H avec le rhum ,réponds au tel et tiens tes engagements ».On ne parle toujours pas de compétences ! Beaucoup se la jouent comme ça ici, les autos entrepreneurs sont légion, mais pas grand monde en mécanique diesel : y' a de la place....

Commence alors une réflexion sur l'organisation et la gestion d'une petite entreprise. Je réfléchirais a l'aménagement d'un bureau à la place de la bannette d'ohana, à l'achat d'une plus grosse annexe pour pouvoir aller chercher le client, a de l'équipement informatique portable pour facturer «  au cul du camion » (les incidents de paiements étant encore plus courant que par chez nous). La veille de notre départ pour la Guadeloupe,j e retourne voir le seul contact encore ouvert pour lui dire que je ne peux pas attendre le début de saison prochain et que je me lance. Il me répond qu'il a un poste en Martinique et un en Guadeloupe qui se libèrent : je n'ai qu'a choisir... Les deux offres sont pour technicien mais en Guadeloupe je serai seul avec un chef de base qui fait office de chef de quai en même temps : parfait, la marina est bien plus animée et le « pays » a l'air plus accueillant :  "Va pour la Guadeloupe , c'est ici que nous poserons nos maigres bagages !» Nous quittions le Marin avec des RDV chez le dentiste, quelques contacts et repères : Il faut tout recommencer ici mais c'est ça qui me plait dans le voyage : jamais rien d'acquis, tout peut être changé, il suffit de s'en donner l'énergie et les moyens. Les choses sont un peu moins simple pour Angélique qui se retrouve avec ohana et qui peine a trouver du boulot malgré beaucoup d'Efforts. Les hôtels et autres, Pierres et vacances sont plutôt dans les inventaires que dans le recrutement.

Ici on est a bien plus près de MIAMI que de PARIS, et la culture anglo-saxonne est omniprésente au niveau de la gestion du personnel. Pour info je gagne a peu près aussi bien ma vie ici qu'en bretagne, pour 40h au lieu de 35, en bossant le week end et jours fériés s'il le faut, le tout avec un coup de la vie 30 à 40 % plus élevée!!!! Nous sommes aussi obligés de racheter tout un tas de trucs ici alors que nous avons tout ça bien au chaud chez mes parents ( voiture,siège auto,vêtements...).Les loyers étant quasiment au niveau de la région parisienne.

 

LA VIE A TERRE POUR LES ANGES..            DSCN3667.JPG 

Bien avant la transat, angélique voulait en terminer avec la vie sur le bateau : trop de contraintes, l'exiguité,la logistique.....Elle aura su s'adapter avec cette vie que je lui vendais comme meilleure, plus facile, sans boulot, sans télé  et aura fini par reconnaître sous la torture qu'il y avait quand même plein de choses intéressantes à apprendre pour faire avancer ce rafiot.

Elle en sort plus forte, sûre d'elle et à commencer a apprivoiser la mer qui n'était franchement pas son élément il y a peu ( pour rappel ange est partie avec à peine 200MN derrière elle dont les ¾ sur la semaine de stage aux glénans !!! ).

guadeloupe-05-2011-110.jpg guadeloupe-05-2011-111-copie-1.jpg

la maison de Madeleine

 

 

J'en profite d'ailleurs pour exprimer devant vous le respect que je lui dois : en plus d'être la mère de notre fille elle aura su être , un temps, femme de marin et pas au port s'il vous plaît, le tout alors que nous étions a deux doigts de devenir propriétaire d'une maison à AURAY.... C'est elle qui barrait L'ANGE EOL et les manœuvres de ports ont toujours été réussies ( regardez bien comment se passe les accostages avec le mec qui gueule sur sa nenette parce qu'elle ne saute pas sur le ponton et qu'elle met toujours mal les amarres pendant que lui tient la barre tout stressé de ne pas mettre en péril sa virilité a la manœuvre).

Dans notre course contre la montre ( la caisse de bord a fait un trou de 13.000€ quand même), nous devons en plus gérer une vie parallèle à terre pour pouvoir relâcher un peu de lest.

Arrivés en Gwada, nous avons donc repris notre bâton de pèlerin encore tout chaud de la MARTINIQUE et avons recommencé a faire le tour des résidences a la recherche d'un logement pendant que mamie s'éclatait avec ohana. C'est alors que nous avons rencontré MADELEINE :

guadeloupe-05-2011-105.jpg

prof dévouée pour ses élèves de l'école du tourisme, elle est ici depuis deux ans , avec YVES, tout droit débarqués de NOUVELLES CALEDONNIES. Après un premier « contact » pour savoir si elle connaissait des appartements libres dans la résidence, elle revient vers nous un quart d'heure plus tard et nous explique qu'elle quitte son logement de fonction au lycée pour respirer un peu et qu'elle est en train d'emménager dans une maison. Ils rentrent en métropole pour les vacances et est prête a nous héberger le temps qu'on se retourne. Incroyable, il y a 15 Min elle nous rencontrait et maintenant elle nous propose de la coloc avec elle alors que nous sommes trois et qu'elle ne sait rien d'Ohana, heureusement bien calme et relativement discréte. Nous sommes abasourdis, le moment ne pouvait pas mieux être choisi , ça va permettre a Angélique de se loger dans de bonnes conditions et de trouver du taff sans être obligée de redemenager après pour se rapprocher. L'aspect financier de la chose est pour le coup, beaucoup moins difficile à gérer puisque nous sommes tous les deux sans revenus dans cette période.

Nous démènageons donc nos quelques emplettes et je me retrouve seul sur le bateau. En plus de ne pas vouloir laisser L'ANGE EOL seul et sans attentions, je veux aller au bout de « mon rêve » et voir ce que représente la vie a bord dans ce nouveau contexte.

 

LE COUPLE.....                                 guadeloupe-05-2011-008--1-.jpg

Bien sûr les choses que nous avons vécu pendant ces dix mois de vagabondage nous ont renforcé, marqué à jamais, nous avons eu aussi le temps de réfléchir sur ce que chacun veut, ou ne veut pas et la décision de ne plus vivre sous le même toi est venu et a fait son chemin. Les choses sont bien différentes quand on vie 24h/24 dans 5 ou 6 m2, qui plus est avec un enfant en bas âge. Les petites tracasseries de la vie quotidienne prennent une autre mesure quand on ne peut jamais s'évader a plus de 9m80 l'un de l'autre. Je pense d'ailleurs qu'il n'y a pas de meilleur test. Nous avons bien sur a l'esprit le bien être de notre fille et cherchons au maximum a faire les choses « intelligemment » avant qu'on ne commence a vraiment plus s'entendre.

Déjà plus de 10 années de vie commune, quoi de plus normal de vouloir savoir comment ça peut se passer autrement. Nous assumons donc notre situation et essayons de la gérer au mieux,on verra.....

 

OHANA :

guadeloupe-05-2011-034.jpg   guadeloupe-05-2011-075.jpg    guadeloupe-05-2011-097.jpg

Ah , cette petite fille est une crème, elle était déjà pas mal avant le départ mais nous sommes encore plus fiers aujourd'hui de la voir évoluer dans ce qui nous semble être le bon sens.

Elle aura été moins souvent malade que nous en navigation et se sera adapter a bien des choses sans même sans rendre compte. Son imagination a pu se développer durant cette période ou rien ne chagrinait son esprit : pas de télé, pas de jouet a ne plus quoi savoir en faire, juste beaucoup de livres qu'elle a relu sans s'en lasser.

Le petit câlin du soir avant le dodo à chercher où est la lune, la grande carte que je lui est sortie pour lui expliquer que papa allait traverser la « grande mer » avec louis, alors qu'elle prendrait pour la première fois l'avion avec maman pour aller sur «  l'autre montagne » retrouver les mamies qui n'attendaient que ça.....

A l'intérieur beaucoup d'angles vifs,le four juste a hauteur de tête et sur balancier, le jouet qui passe par dessus bord et qu'on regarde flotter sans avoir le reflex de vouloir le récupérer, les corvées de lessive avec sa mère a la fontaine publique au CAP VERT, les rencontres rares mais toujours intenses avec d'autres enfants voyageurs ou locaux, avec des couleurs différentes et un langage bizarre pour une fille en pleine recherche d'expression.....

Je me souviendrai longtemps d'un après midi ( le plus effrayant de notre parcours) où nous étions pris dans une mer formée au large du Portugal, malades comme des chiens, sous pilote après un méchant empannage qui nous a plié la bôme et cassé l'écoute de Grande voile( pontais de bôme cassé,palan dans le cockpit..), a serrer les fesses en attendant que ça se passe. Ne sachant trop comment régler le bateau pour écourter ses interminables heures où nous restons votrés a l'intérieur, allongés sous la petite bouche d'aération a chercher de l'air frais comme un poisson à l'agonie.

Ohana ne demandait qu'un peu d'attention pour être rassurée et pouvoir jouer,elle n'en aura aucune, elle comprenait la situation et aura passé 5 ou 6 hr sans rien faire que de gros câlins. A peine la force de faire a manger, nous attendrons l'arrivée mouvementée au port pour nous rétablir. L'arrivés au port, complètement vidés,ou nous affalons les voiles, démarrons le moteur pour entendre 3 min plus tard l'alarme de chauffe se mettre en route alors qu'il y à 35 Nds de vent et que l'entrée du port de commerce brasse de gros bateaux dans son chenal. Ce jour là nous avons failli aller échouer entre des roches et une plage alors qu'Angélique essaie de tirer des bords dans le chenal pendant que je cherche la panne :

Circuit d'eau de mer de la pompe a eau désamorcé tellement le bateau a rouler en mer, la turbine est morte:

3 sec de réflexion, je passe la tête dehors et dis sèchement a Angélique :  « démerdes-toi comme tu peux , il me faut trois minutes pour la changer », je fonce chercher ma caisse a outils, passe devant Ohana qui est debout dans son lit et lui jette : " toi, je veux pas t 'entendre  "

Elle s'exécutera et nous laissera dans notre stress en nous regardant de ses grands yeux.

L'autre grande valeur en bateau que je voulais « inculquer » a ma fille : la patience: plusieurs remarques nous ont été faites a ce sujet par des gens a terre ( forcément) qui étaient vraiment étonnés de nous voir aussi cool. Une autre chose qui m'a marqué c'est le regard des gens de mer quand on se balade avec un bébé sur un petit bateau comme ça,.Je vous rassure, on a vu bien plus petit, ou alors aussi grand mais avec deux de plus !!!! Les navigateurs en solitaire m'ont toujours inspirés le respect et j'ai pu constater qu'ils en avaient tout autant a notre égard :  «  comment vous faites ??? » , «  et toi comment tu fais pour affaler tes voiles en solo, ou relever le mouillage ??? ». Une belle école....

Maintenant c'est la crèche, elle est fière comme tout d'y aller et Angélique nous a dégoté une pré-élementaire avec plein d'activités,dont la piscine (en mer) toutes les semaines pour notre future grande plongeuse ( déjà au stade du masque) !!! 

 

 

 

 DSCN3662.JPG     guadeloupe-05-2011-107.jpg

                                                                                                                 Tenue d'école avec le short madras       

                                                                                                                               ( origine indienne )

LA METEO:

STOP AU «  Alors t'es au soleil, c'est le pied », certes le soleil joue a bloc sur le moral, mais il est presque un ennemi ici.

Une phase d'adaptation, a ne pas confondre avec tropicalisation, est nécessaire et les premières suées sont éprouvantes. Malgré que nous vivons en extérieur depuis déjà plusieurs mois et au soleil, dès que nous nous exposons nous brûlons carrément : les pieds, même les mains arrivent a peler, pas d'erreur possible : rappel a l'ordre direct. Dès que le bateau arrive au mouillage,la première chose a faire après avoir jeter l'ancre est de mettre en place notre grand taud pour nous protéger.

Ohana ne peut pas sortir avec ses belles petites jupes ou débardeurs,et , au plus grand désespoir de sa maman, doit être habillée en manches longues, pantalon léger et chapeau vissé sur la tête. Même les courtes baignades doivent se faire avec un petit body décathlon pour les UV..... L'eau est certes claire et chaude mais bien des endroits qu'on ne voit pas en carte postale sont dans un état que l'on a pas l'habitude de voir en BRETAGNE , fleau que notre mer n'arrive toujours pas a digerer....

 

Voilà pour quelques news de notre côté,nous attendons des votre pour que nous puissions vous envoyer un peut de soleil quand même.

Nous n'avons eu "que" la visite de mes parents,de sam sam qui est venu 15 jrs histoire de vomir un coup et de découvrir l'archipel des SAINTES.Nous avons eu l'occasion de croiser Marina et julien qui sont venus découvrir les fonds guadeloupéens et de christian et stephanie Bougeard qui ne savaient même pas qu'on était parti !!!!

DSCN3621.JPG          DSCN3655--1-.JPG

DONC, APPEL A TOUS:

Nous sommes disposés a recevoir ceux qui voudraient nous rendre visite,sachant qu'il n'y aura pas de congés dans l'immédiat mais le bateau a deux places pour heberger qui voudrait.....

 

 

"CONCLUSION":

Nous devons avouer que pendant ces dix mois les choses sont allés tellement vite que nous n'avons pas bien pris le temps de réaliser ce que nous étions en train de vivre.

Maintenant que nous nous posons un peu et avec du recul nous réalisons un peu plus tout ça, de plus nous découvrons qu'un certain nombre de personnes auront été assidus a la lecture de nos articles alors que nous ne prenions pas toujours le temps d'y répondre : sachez que nous n'oublions pas et que certains liens se sont même renforcés depuis notre départ.....

MERCI A TOUS ,nous sommes là aujourd'hui parce que certaines de nos rencontres nous ont fait réver, nous esperons que nous  vous avons donné des idées  a travers nos récits...

 

KENAVO,L'ange eol

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 04:16

 

Après avoir passé 15 jours en Martinique avec les parents d'Olivier, nous voilà parti pour 25H de naviguation pour les rejoindre en Guadeloupe, cette naviguation fut un plaisir...

On a mouillé à l'Anse à la barque  sur la côte sous le vent de la basse terre. A première vue rien de très attrayant Mais  quand on on se déplace en voiture on se rend compte de la beauté de la nature. Cette partie de l'île est plutôt sauvage avec la fôret tropicale, ses petites plages caillouteuses et le volcan de la soufrière, la Haute-Terre semble beaucoup plus touristique avec ses belles plages  et un pointe-à-Pitre semblable à la région parisienne. Quant aux îles de Saintes et Marie Galante, on ne peut pas encore vous en parler mais on  a hâte de s'y rendre.

Les guadeloupéens nous semblent moins accueillants, méfiants envers les blancs, on espère percer l'apparence.

Nous avons eu le plaisir de visiter le parc des Mamelles avec une promenade dans la canopée sur des ponts suspendus à 20M de haut. Une visite aussi de plantation de café Vanibel avec de très bonnes explications sur les cultures et traitements des cafés, vanille et bananes. Nous avons effectué plusieurs randonnées pour tomber sur des cascades  comme celle-ci :

guadeloupe-05-2011-020.jpg      guadeloupe-05-2011-019.jpg 

Promis, je vous envoie d'autres photos dès que je prends le temps de faire un tri, on est pas mal  occupé en ce moment.

Quelques images

100_0211.JPG  guadeloupe-05-2011-153.jpg

100_0249.JPG  100_0236.JPG

 

 

 

100_0303.JPG   guadeloupe-05-2011-252.jpg

 

 

 

guadeloupe-05-2011-269.jpg    guadeloupe-05-2011-274.jpg

Fleur de vanille avant fécondation                                                  Séchage de grains de café

 

guadeloupe-05-2011-162.jpg    guadeloupe-05-2011-283.jpg

  Randonnée dans le parc naturel                                                     Anse à la barque

Partager cet article
Repost0