Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'ange eole.over-blog.com
  • : partir en famille sur un bateau
  • Contact

Archives

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 22:02

 

sao nicolau (15)  sao nicolau (5)

 

sao nicolau (19)  sao nicolau (14)

Voilà enfin la suite de nos aventures concernant le Cap vert. Nous avons passé 1 semaine au mouillage de Tarrafal où l'on a connu 3 grosses journées de chaleur sans vent, ce qui est très rare sur un bateau, mais juste après on a subi de grosses rafales à 40 noeuds ne facilitant pas du tout  la prise de l'annexe. Le voilier évitait beaucoup, on a failli se faire arracher le portique avec Hic Nunc (traduction du latin ici et maintenant) le voilier de Jacques et Marie Thérèse.  On a rencontré aussi Le Baiser du Cachalot  avec Victor, Pauline et Romain sur leur first 30, et Caramba ( le cata de Nicole et Jean Pierre). Concernant l'île elle est au premier abord très aride, mais quand on prend l' aluger et qu'on la traverse on tombe sous le charme de Faja et sa vallée verte, à l'Est. Parmi les montagnes, le Monte Grande.  Beaucoup moins de touristes.

Louis nous est revenu d'une rando un peu musclée avec des érraflures de partout : il a glissé et s'est fait bien mal.

 

 

sta luzia (5)  sta luzia (4)

 

sta luzia (1)    sta luzia (7)

On s'est arrêté ensuite sur l'ïle paradisiaque de Santa Luzia pour 3 jours. On était 4 voiliers face à une longue plage de sable fin. Olivier m'a déposé sur cette plage (l'arrivée avec des rouleaux donc trempette oblige...) Les seules personnes que j'ai pu croiser sont quelques pêcheurs qui viennent depuis Sao Vicente sur une petite barque à La voile, mais je ne les ai pas vu. Très étrange de savoir qu'on est seule sur une île excepté les oiseaux et les crabes. Olivier et Louis se sont amusés à pêcher sur le seul énorme rocher à proximité du bateau, 3 poissons, 1 garupa et 2 autres que je ne connais pas (style rougets)

 

On a aussi mangé avec beaucoup de plaisir la dorade corifène grâce à Hic Nunc, puisqu'on a toujours pas réussi à la pêcher nous. On est un peu dégoûté puisque c'est le premier poisson des voisins, ils ne font les choses pas à moitié!

 

 

arrivée Mindelo

 

MINDELO carnaval et ST antao 021 (2) (1)  MINDELO carnaval et ST antao 010 (2) (1)

MINDELO carnaval et ST antao 012 (2) (1)MINDELO carnaval et ST antao 018 (2) (1)  MINDELO 008 (2) (1)MINDELO carnaval et ST antao 004 (2) (1)  MINDELO carnaval et ST antao 022 (2) (1)  MINDELO carnaval et ST antao 020 (2) (1)

Ensuite escale à Mindelo sur lîle de Sao Vicente, la grande marina vide où tout le monde mouille autour! Dernière escale avant la grande traversée! On a profité du carnaval pendant 4 jours et d'un bon bol de verdure en rando sur l'île d'en face SAnto Antao. Cette dernière île est magnifique, le cratère et la vallée de Paul inoubliable, une rivière, des cultures en terrasses, Madalina qui nous héberge car les hôtels sont complets...

Les photos en disent long

santo antao (77) (1)  santo antao (76) (1)

santo antao (102) (1)  santo antao (105) (1)

santo antao (92) (1)  santo antao (109) (1)

santo antao (106) (1)  santo antao (111) (1)

santo antao (84) (1)  santo antao (80) (1)

 

 

 

 

REBONDISSEMENT DERNIERE MINUTE (en réalité 4 jours avant le départ pour la grande traversée : Cette grande traversée tant attendue pour les Antilles sera racontée par Olivier et Louis puisque seulement eux d'eux la vivront. Je décide de prendre l'avion avec Ohana.

3 SEMAINES ENVIRON ENTRE BARBUS : IL VONT AVOIR UNE BELLE HISTOIRE A NOUS PRESENTER!

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 12:44

 

 

palmeira--4---1-.jpg    palmeira--1---1-.jpg

IMG_4739.jpg   palmeira--3---1-.jpg

 

Première escale : PORTO DA PALMEIRA

 

On est sur la côte Ouest de l'île de Sal, l'île où se trouve l'aéroport international du Cap vert, ce qui veut dire que c'est ici qu'on trouve le plus d'hôtels, plus exactement au Sud à Santa Maria avec sa grande et très belle plage.

palmeira--23---1-.jpg    palmeira--33---1-.jpg

palmeira--29---1-.jpg    palmeira--32---1-.jpg

 

On y est allé et on a rencontré Aïde de l'association Anjos pour y déposer les vêtements et fournitures scolaires embarqués depuis Las Palmas (Grande Canaries) avec Martha.

 

palmeira--22---1-.jpg    palmeira--19---1-.jpg

 

A Palmeira on est plus tranquille, et le mouillage tient bien même s'il y a toujours beaucoup de vent. On est systématiquement trempé pour regagner la terre avec l'annexe.

 

La première mission en arrivant était de trouver un tobbogan pour Nana, mission accomplie il y en a un à l'école maternelle, on a du attendre le lundi pour que l'école ouvre, on a pu rencontrer les maîtresses et d'autres enfants de l'école. Ohana s'est retrouvée avec plein de Cap Verdiens autour d'elle voulant la toucher, chose qu'elle n'a pas apprécié au premier abord puisque qu'elle ne s'y attendait pas. Le tobbogan même avec 2 lattes en moins plaît à Ohana. On traîne dans les rues pour qu'elle se fasse des amis.

 

palmeira--15---1-.jpg    palmeira--12---1-.jpg

                                                               palmeira--11---1-.jpg

 

Le plat typique d'ici la catchupa : maïs et haricots rouges accompagnés de poisson, ça cale bien, pas extraordianaire. On peut acheter tous les jours du poisson frais, là où on laisse l'annexe. Il y a des très peu de produits frais ici dans les boutiques, peu de choix pour tout d'ailleurs, tout est importé. Si bien que la vie est élevée. On achète beaucoup de pao (pain) et petite brioche.On n'a pas échapé aux vendeurs ambulants la plupart sénégalais, mais dès le deuxième jours on se fait connaître et on ne passe plus pour les touristes de la semaine.

 

On va essayer d'apprendre le portugais car ils ne parlent pas beaucoup français, anglais ou espagnol, mais pas gagné car ils parlent un créole. On communique comme on peut.

 

Les formalités adminitratives sont un peu longues, on nous fait revenir souvent on est en Afrique, il ne faut jamais être pressé.

 

On prévoit de quitter en fin de semaine ce mouillage pour se rendre à Sao Nicolau une autre île cap verdienne porto do tarrafal, ensuite Mindelo pour la clearence de sortie. On nous a parlé d'un carnaval début mars. Serons nous déjà partis pour la traversée?

Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 19:21

Juste un petit mot pour vous informer de notre arrivee au Cap Vert apres 6 jours et 2 heures de naviguation/

La traversee s est bien passee, nous avons eu de bonnes conditions meteo pour bien avancer.

Vous aurez des details et photos par la suite

A BIENTOT...

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

IMG_4672.jpg  IMG_4680.jpg

IMG_4692.jpg    IMG_4702.jpg

IMG_4712.jpg    IMG_4721.jpg

 

 

 

Rentrons un peu dans les détails de notre première longue traversée d'1 semaine. On attend depuis plusieurs semaines ce moment là, le prenant comme un test pour la traversée vers les Antilles, si on a encore le mal de mer, comment on va se comporter en restant sans se dépenser sur un petit espace, comment on va gérer le sommeil, notre consommation d'eau, et Ohana...

La météo nous oblige à ne partir que le samedi 5 février, il y a un bon 20 noeuds de vent encore et des creux de 3 mètres de vagues, (mais on réellement plus) de quoi avancer, avec moins de vent on n'avancerait pas autant. L 'état de la mer n'est pas très agréable puisqu'on a une mer formée avec des vagues croisées et de travers au début. De quoi prendre des déferlentes à effrayer un peu, à en mettre la pompe de cale électrique en route et de nous rappeler la présence de la cloche (merci la famille Bonnin). En gros les 3 premiers jours et les 2 derniers jours on peut se croire dans une machine à laver cap 210°. On essaie de se trouver une position pour dormir, on cale tous les coussins qu'on peut mais on glisse toujours un peu, on sent bien l'estomac remuer et tous nos muscles travailler. On constate rapidement une voie d'eau, on doit écoper 2 fois par jours les fonds, une dizaine de sceaux de 20 litres. On sait que l'eau provient de la baille à mouillage à l'avant, pas d'inquiétude quoique là on prend beaucoup d'eau. On décide de se mettre à la cape à mi-chemin dans l'optique de pouvoir régler le problème au calme, sans gîter de trop, et histoire de vider au maximum le bateau.

 

IMG_4686.jpg       IMG_4711.jpg

IMG_4690.jpg

 

Durant le voyage on a croisé 3 cargos, 2 voiliers, 3 poissons volants, on a pêché 3 maquereaux( 1 le premier jour et 2 le dernier) on en a marre de manger que du maquereau alors qu'on a le nécéssaire pour attraper d'autres poissons.

 

IMG_4697.jpg        IMG_4678.jpg

 

On a effectué une trentaine de manoeuvres, pris une dizaine de douches avec les déferlentes. La bouilloire et la casserole de lait ont volé de la gazinière (ouf sans nous mettre en danger). Faut dire que c'est du sport de cuisiner en naviguation quand ça gîte, bien heureux ces fois là de sortir les conserves pour seulement réchauffer, et on trouve ça bon dans ces moments là!

Ohana a remangé plus normalement au bout du dernier jour (le 6ème), avant elle n'avalait qu en petite quantité biscuits, lait et céréales. (ça va). E lle a pété un câble à partir du 4 ème jours, toujours à peu près à la même heure s'exprimant par de gros pleurs et des débattements à ne rien pouvoir faire! On sentait bien l'envie de se dépenser. Et nous aussi le 5 ème jours on avait une forte envie d'exploser, la tombée de la nuit avec les quarts nous a calmé.

 

IMG_4700.jpg

 

Conclusion : ravis d'être arrivés par la mer pour découvrir le cap vert, ravis de savoir qu'on a survécu à la traversée, cette mer est fascinante.C'est vraiment dur physiquement et moralement par moments, mais on oublie vite les moments désagrébales, heureusement. Notre récompense c'est la découverte d'une nouvelle terre !

 

palmeira--35---1-.jpg    IMG_4744.jpg

                                                IMG_4723.jpg

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 23:09

 

 

el-hierro--15-.jpg      el-hierro-2--1-.jpg

 

el-hierro--4-.jpg    el-hierro.jpg

 

Un petit arrêt à EL HIERRO petite île sous LA PALMA qui à première vue semble être une excellente étape, petit port sans eau ni électricité  ni wifi sur le ponton, petit village avec juste ce qu'il faut en commodités,  un distributeur automatique hors service jusqu'à ... personne ne peut nous donner une date, une petite plage de sable noire, un parc pour enfant avec bien sûr le fameux tobbogan qu'Ohana réclame sans cesse, des habitants et donc commerçants accueillants, un site de plongée qu'Olivier ne veut pas manquer. Derniers moments apaisants aux Canaries avant de descendre pour le Cap Vert. On attend une fenêtre météo favorable pour une agréable traversée, mais le vent est capricieux sur cette île située le plus à l'Ouest des Canaries.

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 22:09

 

las-palmas--16--copie-1.jpg  las-palmas--46-.jpg

Photo de la maison colon

 

las-palmas--48-.jpg   las-palmas--50-.jpg

 

las-palmas--52-.jpg

 

casa de Christophe Colon où il est passé 4 fois pour réparer sa caravelle. 2 patios 15 salles d'expo.

 

 

Nouvel équipier pour la route du Cap Vert, Louis remplace Michai on ne rentre pas dans les détails

en-route-la-palma--1-.jpg   en-route-la-palma--4-.jpg

Mais on part pour l'île de La Palma avec nos 2 hommes, On a promi à Michai de l'emmener au moins jusque là et la route ne dure que 2 nuits on s'arrange pour la vie à bord.

 

en-route-la-palma--11-.jpg

 

5 à bord, nouvelle organisation, nouvelle ambiance aussi.

Pas de rencontre avec d'autres voiliers durant ce petit voyage si ce n'est un bateau fantôme sur la pointe de Tenerife : la douane. Je me réveille quand brusquemment un projecteur transperce le hublot de ma cabine, juste devant mes yeux j'observe une grose masse sombre, Olivier et Michai étaient déjà à la VHF à répondre en anglais à leurs questions. Ils ne sont pas montés à bord. Et ils sont repartis tous feux éteints à la recherche éventuelle d'un nouveau navire dans les parages...

 

On a pas beaucoup dormi durant ces 2 nuits, pas vraiment sommeil, et puis 2 personnes nouvelles dont nous sommes respondables, on en a profité pour tenter des essais avec la BLU qu'on n'arrive toujours pas à faire fonctionner, on n'est pas assez au large.

 

On a amarré notre Angeeol au catway du port de Santa Cruz de la Palma au petit matin, le soleil pointant le bout de son nez pour apercevoir un pic de roche juste au-dessus de nos têtes. Un petit dodo de 2h pour Oliv et moi alors qu'Ohana réveillée joue tranquillement dans sa cabine en attendant qu'on puisse venir s'occuper d'elle.

 

 

ile-la-palma--28--copie-1.jpg   ile-la-palma.jpg

 

en-route-la-palma--33-.jpg    ile-la-palma--2-.jpg

 

  ile-la-palma--23-.jpg      ile-la-palma--20-.jpg

La Palma ets l'île la plus verte et la plus fertile des Canaries avec de vastes étendues de cultures de bananes, de tomates, de concombres et de vignes. Nous on a principalement traversé des champs de bananiers et un peu d'oranger.

La Caldera de Taburiente, est le plus grand cratère volcanique du monde (27 km de circonférence, 763 m de profondeur, les plus hauts picqs de l'île l'entourant dont les 2422 m du roque de los muchachos recouvert d'une superbe forêt de pins (parc national).A proximité se trouve un observatoire astrophysicien considéré comme le plus important de l'hémisphère Nord.

 

PHOTOS de lomo de chachoz     ile-la-palma--21-.jpg

 

La dernière manifestation volcanique date de 1971seulement laissant une rumeur selon laquelle toute la partie ouest de l'île est sur le point de se détacher et de s'effondrer dans l'océan. Alors profitons vite de la visiter! On prend une bonne bouffée d'oxygène avant de se retrouver 1 semaine en mer, et pour refaire un dernier point sur l'avitaillement en pensant aussi à la grande traversée vers les Antilles

 

photo caravelle Virginia Colomb  en-route-la-palma--37-.jpg

 

 

ile-la-palma--56-.jpg       ile-la-palma--58-.jpg   ile-la-palma--59-.jpg

 Balade dans les terrasses des bananiers à perte de vue : précisons que le travail de l'agriculteur de La Palma qui avec son effort surhumain a mis en irriguation des terres fertiles,qui auparavant n'étaient que des champs de lave stériles, ceci en cherchant l'eau dans les entrailles de l'île et en apportant la terre d'autres endroits

 

 

 En attendant le bus  ile-la-palma--5-.jpg   ile-la-palma--4-.jpg

 

 

 

 BILAN : TRES BELLE ESCALE

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 16:46

 

Ohana  et ses parents vous  envoient  tous leurs meilleurs voeux pour cette nouvelle année, beaucoup de joie, de réussite et de tendresse.

 

BONNE-ANN2E.jpg

 

Nous sommes toujours à Las Palmas, nous attendons une lettre recommandée  et 2 colis , 1 contenant  les nouvelles pales de l'éolienne et l'autre la BLU réparée qui nous permettra de recevoir la météo pour les grandes traversées. Ce qui veut dire que nous sommes un peu bloqués, nous commençons à s'impatienter de pouvoir bouger à untr endroit plus reposant et agréable... Une grande ville reste une grande ville.

 

En  ce début d'année, nous avons une nouvelle à vous annoncer, nous avons une quatrième personne à bord, sexe masculin,  cosmopolite, musicien, prénom Mihail (dit Micha) et non ce n'est pas le futur petit frère d'Ohana mais un grand voyageur, traveller ou bateau-stoppeur certains les appelent.

Il sera notre nouveau compagnon de route, on rejoindra ensemble le Cap Vert et si tout se passe bien les Antilles ou Brésil. Nous n'avions pas spécialement prévu d'embarquer une autre personne mais le choix s'est fait naturellement.

 

ecoute-foc-de-brise-059-copie-1.jpg    Mihail joue  également de la flûte traversièreMIHAIL-jpg  Il apprend à bricoler, un de ses points faibles

 

 

Dans le précédent article nous vous précisions que Las Palmas est pour nous une étape, nous prévoyons à présent de visiter La Gomera et El Hierro 2 autres îles encore différentes des Canaries, avant de descendre sur le Cap Vert. Nous avons rencontré l'association CORREOSDELAMAR,dont Myrtha est la présidente, et nous avons décidé de transporter des vêtements et du matériel scolaire pour des enfants Cap Verdiens. Cette association  qui existe depuis 5ans, récupère donc des vêtements, et du matériel scolaire comme vous l'avez compris, mais aussi tous ce dont les populations ont besoin. Elle recherche des voiliers pour le transport jusq'au Cap Vert, Sénégal ou Brésil, et espère aussi étendre son aide sur d'autres pays, leur site  

www.correosdelamar.org.  De la France on aurait voulu apporter plus d'affaires qui sont restées dans nos cartons! 


 


 


Partager cet article
Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 16:09

 

Montages

 

  ON VOUS SOUHAITE A TOUS DE TRES BONNES FETES DE FIN D'ANNEES, EN FAMILLE OU ENTRES AMIS. PROFITEZ-EN POUR VOUS EVADER A VOTRE MANIERE AFIN DE DEBUTER LA NOUVELLE ANNEE ENCORE PLUS SEREINEMENT

SOYEZ DAVANTAGE GENEREUX ET SOLIDAIRES, CE SONT LES 2 ADJECTIFS QUI A NOS YEUX ONT PRIS  PLUS D'IMPORTANCE DEPUIS NOTRE DEPART.

SI VOUS VOULEZ AVANCER TROUVEZ LES POINTS POSITIFS DE LA DIFFICULTE QUE VOUS RENCONTREZ, SINON NOUS ON SERAIT DEJA RENTRE (QUEL DOMMAGE!)

ON VOUS AIME, DITES LE AUSSI PLUS SOUVENT

 

ZOO.jpg

Un montage suite à une sortie au zoo, émerveillement pour la petite comme pour les grands...

 

 

 

 

  Depuis l'escale à l'île de graciosa, on a longé tranquillement les 2 îles suivantes Lenzarote et Furteventura par l'Est. On a rencontré de fortes accélérations de vent  (+15 noeuds) qui nous ont permis de prendre ces petites naviguations comme un exercice avec beaucoup plus de manoeuvres (Le métier rentre comme on dit). On a été ravi de pouvoir à nouveau mouiller à des endroits magnifiques, même si les nuits sont plus agitées avec la légère houle qui fait rouler le bateau.On est tellement heureux au réveil avec des images comme celles-ci :

 

AU-REVEIL.jpg    Morro-Jabble-fuerteventura--15---1-.jpg

 

Ces 2 îles sont monopolisées par les Anglais et les Allemands, ils ont leurs restaurants et pubs,,mais on y a trouvé de  la tranquillité et de très belles plages.

Nous avons passé 1 semaine au port de Corralejo à cause d'une forte houle, et on s'est arrêté à Morro Jabble pour " fêter" Noël.

 

On est arrivé à Las Palmas un matin à 6h, nous avons trouvé sur le pont en pleine nuit un poisson volant, plus besoin de pêcher , les poissons viennent à nous!

poisson-volant--1-.jpg

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 12:59

 

 

 

 

 

 

en nav   sequence plage en groupe Graciosa (17)

 

 

GRACIOSA--8---1-.jpg    GRACIOSA--7---1-.jpg

 

Départ d'agadir le 22/11/10 par une mer un peu formée, 3 mètres de houle 20 noeuds de vent, bonne météo pour avancer, inutile de vous repréciser que même avec un patch scopoderm on a été bien malade tous les deux. On va acheter Stugeron, le médicament miracle paraît-il non commercialiser en France. On ne recherche pas le masochisme, au contraire, mais la mer a un pouvoir machiavélique. Elle nous montre à chaque premières heures de naviguation qu'elle a du caractère et qu'elle ne demande qu'à nous connaître un peu plus avant de s'assagir. Et au bout de quelques heures, le lendemain, on devient amis.

 

Loin de toutes les barcasses de pêcheurs du Maroc, durant la traversée aux Canaries nous avons rencontré tout juste 4 cargos, et une planète. Il fallait que cela arrive pendant mon quart. Dans une nuit éclairée par la lune, c'est à l'horizon, par l'arrière de l'Angeeol que brusquemment une lumière puissante blanche avec un scintillement rouge apparaît. Elle semble s'appocher rapidement de nous. Elle reflète une couleur orangée sur la mer plate, traçant une longue ligne comme la lune bien présente devant notre route. Je pense d'abord à un cargo, le rouge a disparu laissant place à seulement du blanc, puis je vois un scintillement vert avant de ne revoir plus que du blanc, je pense ensuite qu'il s'agit d'une grosse unité type catamaran mais énorme alors car sa lumière blanche a pris rapidement de la hauteur. Et il se dirige toujours vers nous sans apercevoir l'ombre d'un navire. J'avoue que l'objet à identifier me laisse perplexe, je ne pense plus à un cargo ni à un catamaran. Je m'empresse de réveiller Olivier, qui encore endormi jette tout doucement un oeil par le hublot arrière de sa cabine, et me conseille, quelque soit l'objet de surveiller et attendre au dernier moment pour virer de 90°. Très rassurant n'est-ce pas? Je reprends mes jumelles, et là mon imagination me laisse observer un Objet Volant Non Identifié qui vient nous rendre visite,ou plutôt nous aspire dans sa carcasse et nous dépose en un éclair sur Marie Galante, mais nous n'aurons pas à raconter la vie à bord de 3 semaines sur un voilier pour la transat. Plus raisonnable, je pense aussi à un satellite, peut-on vraiment les voir si bas? Et pourquoi pas une planète, la planète Mars. Finalement pas si loin avec mes petits martiens puisque que c'était bien la planète Mars. Laurent du GwenLouarn me l'a confirmé, il l'a bien vue comme moi par l'arrière et monter très vite cette même nuit là.

 

GRACIOSA--2---1-.jpg

 

Arrivée à Graciosa sous le soleil, île plate et sablonneuse de 6km de long et 3km de large, 4 cônes volcaniques, peu peuplée (familles de pêcheurs). 3 mouillages de rêve mais on a dû commencer par obtenir une place au ponton du port de Caleta del Sebo pour être protégé du coup de vent. On apprend qu'il faut réserver, le vigil nous annonce complet au premier abord, sans parler un mot d'anglais.On hésite si on ne peut pas rester au port on doit filer au Sud de Lenzarote marina de rubicon. On se prend une place au catway pour discuter comme on peut avec le gardien, il nous laisse une nuit ensuite il faut parler au capitaine le lendemain à la première heure. Alors que d'autres se sont fait rejetés proprement malgré le coup de vent, on nous autorise à rester sans problème.Chance ou bonne débrouille, on est bien content de profiter de cette charmante île." Quand vous débarquez, vous pouvez enlever vos chaussures et oublier le reste du monde" Ce que racontent les habitants de Lenzarote. Pour l'instant, pluie, brume et gros coup de vent. Ce n'est pas vraiment ce qu'on attendait des Canaries.

 

5H du matin, le sifflement du vent et le clapot sur la coque nous réveille, le bateau roule et tire sur les amarres par de vifs à coups. On se lève, comme les voisins pour surveiller comment se comportent nos caravanes flottantes. On constate que Jean Philippe déjà aidé par 2 voisins se bat avec son gênois à moitié déroulé. 40 à 50 noeuds (1 noeud = 1,852 km/h) en rafales sur un ponton, il faut tenir en équilibre et supporter tous les claquements. On en profite pour enrouler au maximum le notre, on remonte tous les pare-battages avant que l Angeeol ne vienne se frotter contre le catway. Tout se passe bien, les taquets tiennent la route, 1 heure plus tard on tente tous de se recoucher alors que le jour commence à se lever. Les journées sont forcément plus longues, enfermé dans notre espace réduit on manque un peu d'oxygène, mais on prend son mal en patience, plage et baignade on en rêve. Graciosa la belle carte postale, va-t-on la découvrir? Une seconde dépression arrive, on décide de rester ici, les autres escales des Canaries seront aux premiers abords très bétonnés, donc beaucoup moins calmes, on ne retrouvera sûrement pas les petites ruelles ensablées, très peu empruntées par les voitures, où on peut laisser Ohana libre.

 

Je vous laisse nous envier vous qui êtes près de la cheminée et du chauffage, 20°de moins qu'ici...

 

GRACIOSA (24) (1)  Photo 001    sequence plage en groupe Graciosa (6)

sequence plage en groupe Graciosa (12)   sequence plage en groupe Graciosa (17)isla de lobos (16)   GRACIOSA (33) (1)

 

Nous voilà en ce mois de décembre aux Canaries, prochainement nous ferons un petit bilan sur ce que nous avons traversé depuis le mois de septembre tous les 3 et sur ce que nous envisagons pour la suite.

 

AVIS A TOUS NOS LECTEURS

 

Dans un précédent article nous vous demandions de nous renvoyer votre adresse mail pour remettre à jour notre carnet d'adresses. Merci pour ceux qui nous l'on dèjà envoyée, nous attendons toujours les autres...

 

Nous vous remercions tous pour vos commentaires ou messages d'encouragement, nous les lisons tous avec attention, nous aimerions répondre à chacun d'entre vous, nous sommes sincèrement désolés si ne nous l'avons pas systématiquement fait, sachez que nous avons parfois du mal à trouver une connexion (on n'a pas internet dans le bateau) et que volontairement nous ne souhaitons pas passer des demi-journées sur internet, on préfère profiter du grand air. Mais si vous souhaitez vraiment une réponse, envoyez-nous un message sur notre boîte mail : ange.ol@laposte.net

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 18:24

AG--1-.jpg     Traduction : LE DIEU -  LA PATRIE - LE ROI

 

 

Nous sommes arrivés à la marina d'Agadir un matin, après une nuit de naviguation dans le brouillard très dense, beaucoup de vigilancepour éviter une collision, même avec un radar, les bateaux de pêche sont omni-présents sur cette côte, on a navigué plein ouest pendant un moment pour s'en éloigner.

 

Juste avant notre arrivée, grand soleil, ligne de traîne et nous voilà une nouvelle fois avec 2 maquereaux, ils sont énormes ces maquereaux marocains. On souhaite maintenant pêcher d'autres poissons.

 

maquereaux--2-.jpg

 

 

On a retrouvé dans cette marina des équipages que l'on connaissait déjà, Bajada (Emma et William) et Sy sally Lightfoot (Dick et Petra) qui ont connu un problème avec leur moteur Olivier a été leur sauveur comme ils disent.

 

DSC00453-1.JPG  Petra et Dick, Sally Lightfoot

 

 

On a sympathisé avec d'autres français, notament Erwan, Solen et leur petit Pablo qu'on connaissait indirectement par l'intermédiaire de Sophie une amie de la danse, il x'agit d'une famille bien motivée après ce qu'il leur est arrivé (pour les curieux vous pouvez vous connecter sur leur blog : http://vlaotchoz.eklablog.fr).

 

Photo-132.jpg                                                                        Erwan, Solène et Pablo avec leur vlaotchoz

 


Télémack et Josiane l'équipage du Troll nous ont rejoint aussi, Ohana a un second parrain attitré, elle n'arrête pas de demander après Mack (Télemack)

 

Photo-153--1-.jpg   Photo-154--1-.jpg

troll--4-.jpg

 

 

 

 

 

 

Télémak Josiane et leur Troll

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On aura l'occasion par la suite de vous montrer d'autres photos d'autres voiliers quand on aura penser à les prendre en photo

 

En ce moment ici c'est Laïde, la fête du mouton, 2 jours fériés. Le premier jour, le mouton est égorgé, ils mangent d'abord les tripes et ensuite seulement ils mangent le reste, et quand je dis le reste c'est tout le reste jusqu'au cerveau.

Dans les rues, certains portent la peau du mouton ou de la chèvre, il y a un défilé dans le quartier populaire.

 

Photo-135.jpg

 

 

Photo-140.jpg 

                                                                                   Ahmed et sa fille Laila

 

 

Nous avons rencontré ahmed à l'occasion d'une dépose d'injecteurs sur un bateau hollandais que j'avais dépanné a Essaouira.Je me suis alors accroché à ses babouches jusqu'a ce qu'il m'emmène visiter tous ses chantiers en cours   ( remotorisations et autres dépannages, principalement à la pêche).

Au fil du temps hamed est devenu un ami, nous avons eu le privilége d'être invités chez lui,enfin chez sa belle soeur, pour participer au repas de laïde.Ce Marocain d'origine Algérienne est d'une gentillesse comme rarement rencontrée et nous conserverons un beau souvenir de lui et de sa famille.

 

 

Concernant la marina, elle est plutôt bien sécurisée, beaucoup de vigiles jour et nuit, on est entouré d'appartements de haut standing et des boutiques de luxe et une très grande plage. On pourrait comparer avec le port du Crouesty associé à la plage de la Baule. Rien d'intéressant ici,  mis à part le souk et la casbah mais le rythme à la marocaine nous plaît.

 

          AG--4-.jpg  Entrée de la marina

 

                                                   agadir--2-.jpg  La corniche

 

 

Photo-144.jpg  Grande plage vue de la Casbah

 

                                                           Photo-146.jpg Chameau ou dromadaire?

 

 

 

 

 

agad--6-.jpg  La vallée des oiseaux, bonheur d'Ohana

 

 

 
VIDEO OHANA SUR LE PONTON

A priori on quitte le Maroc, où l'on aura passé un mois, mardi pour l'île de Graciosa au Nord Est des Canaries ( 2-3 jours de naviguation). Prise de médicament anti mal de mer après un arrê si long!

 

Juste avant on prévoit un après-midi crepe party sur les pontons

 

 

Pour ceux qui veulent admirer l'évolution d'Ohana, sachez qu'elle parle bien mais pas devant les caméras

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 19:34

 

  essaouira--12-.jpg         essaouira--31-.jpg

 

 

essaouira--22-.jpg

 

 

La ville d'Essaouira est vraiment belle, comme le montrent les photos et cartes postales, on passe beaucoup de temps à flaner dans les ruelles de la médina. Beaucoup de touristes français. On n'est pas parti dans les terres comme on le prévoyait car côté port,  il faut régulièrement repasser au bateau pour le changer de place. Ce n'est pas du tout adapté aux plaisanciers, on se retrouve à couple avec plusieurs bateaux sur une vedette de sauvetage, et dès qu'un nouveau voilier arrive même s'il n'y a plus de place il faut se débrouiller à en trouver une, sachant  qu'il faut amarrer les bateaux du plus lourd au moins lourd, et que les nombreux chalutiers rentrent et sortent plusieurs fois par jours. Actuellemnt il y a un coup de vent ce qui fait que tous les chalutiers sont présents rangés par 8 ou 10, on en à un à moins de 4m du notre, il faut donc surveiller régulièrement que rien ne cloche, pour éviter les accrochages qui peuvent vites mal tourner... Les gars du port ne connaissent pas grand chose aux amarrages, les gendarmes sont planqués dans leur vedette (qui elle bouge de temps en temps paraît-il) à boire et dormir et quand un voilier arrive en milieu de nuit bien vantée ils refusent qu'il s'accoste à eux (c'est le grand chef qu'il l' a dit ). Il faut toujours discuter avec eux, il n'y à jamais de problème, et quand il y en a un, il ne font rien. On s'est retrouvé sans échelle un soir alors on doit "escalader" la vedettecomme on peut avec une poussette et ensuite passer un voilier avant d'arriver au notre... Un peu d'exercice avec le sourire.

 

 

essaouira--41-.jpg

 

 

 

 

 

essaouira--36-.jpg   On est toujours avec Josiane et Télémak l 'équipage du Troll

                                                                                                       Ohana a trouvé une nounou...

 

 

 

essaouira--47-.jpg    IMG_3887.jpg

 

On a retrouvé enfin et par hasard Kaleelou le voilier de philou et ses 3 équipiers. On a passé un peu de temps ensemble. Ils nous gardaient bien au chaud une batterie neuve et un convertisseur qu'ils nous ont ramené de Bretagne. Ils sont dèjà repartis pour les canaries, on espère les revoir sur la route. Voiçi leur Blog : http://philoucnv56.blogspot.com

 

 

essaouira--9-.jpg  On a fini par manger le couscous... Bon mais sans plus

 

essaouira--37-.jpg On peut manger tous les jours le poisson

                                                                                                      Ces poissons viennent du marché noir...

 

essaouira--29-.jpg  Festival des andalousies Atlantiques

                                                                                                      Les meilleures voix du pays

 

 

essaouira--48-.jpg  Pour le plaisir des parents une petite photo de nous 3

 

 

essaouira--43-.jpg On se recontacte pour la suite!

                                                                                                     Prochaine escale Agadir purement technique

 

 

PENSEZ TOUS A VOS E-MAIL MERCI

 

Partager cet article
Repost0